• 03 juil.
     

    Trafic conteneur en hausse sur le port du Havre

    Le Syndicat des transitaires du Havre et des commissionnaires en douanes du Havre et de la région (STH) a tenu son assemblée générale ce 27 juin. L’occasion pour Jean-Louis Le Yondre, son président, de faire un point d’étape devant les acteurs de la place portuaire. 

    manutention de conteneur au Havre par Buffard logistique

    S’il reconnaît le monde de turbulences dans lequel évolue la profession au niveau nation et international, Jean-Louis Le Yondre, président du STH, se félicite avant tout du climat social local puisque aucun mouvement n’a eu lieu depuis un an, date de la mise en application de la réforme portuaire. Côté trafics, les résultats à mi-année sont jugés positifs : “Hormis l’activité liée au pétrole, en recul en raison des difficultés rencontrées sur le site de Grand Couronne, le trafic
    de conteneurs augmente de façon significative, tant à l’embarquement qu’au débarquement”.
    Cinq mois après son lancement officiel, le président n’a par ailleurs pas manqué d’évoquer Haropa et “l’alliance à définir” autour de l’axe Seine et de ses trois ports : “Personne n’a envie d’être le vassal de l’autre mais l’intelligence prévaudra”.
    “Tout pour être heureux !” Jean-Louis Le Yondre a tenu à rappeler l’importance économique de l’activité des transitaires et logisticiens du Havre : “Nos professions représentent 6.000 salariés répartis dans une centaine d’entreprises, traitant 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 3,250 milliards sont reversés à l’administration douanière”.
    Des résultats qualifiés de “performance économique non subventionnée” due notamment “à la qualité de nos salariés et de nos chefs d’entreprises”. Le président du STH a en outre souligné l’excellence informatique portée par la Soget “porteuse d’une technologie parmi les meilleures d’Europe”.  En conclusion, le président du STH a invité les acteurs de
    la place portuaire à rester concentrés  “…toutes nos actions doivent conduire à ramener des trafics vers Le Havre” afin que soient protégés l’emploi et les entreprises locales. En un mot et malgré la crise économique, “on a tout pour être heureux”. 

    extraits de l’article de Marie Héron/ l’Antenne du 2 Juillet 2012.

    Le commentaires sont fermés.