• 07 fév.
     

    ECO-TAXE POIDS LOURDS : des ateliers pour s’y préparer !

    participants à l'atelier eco-taxe
    participants à l’atelier

    Bien que sa date d’entrée en application ait été une nouvelle fois repoussée, nous ne passerons pas à coté de cette nouvelle taxe  qui concerne tous les consommateurs. Pour les professionnels du transport, qui devront la répercuter, il est encore temps de s’y préparer.

    Pour la deuxième fois au Havre cette année, la FNTR a convié les transporteurs à son atelier.

    Le sujet annoncé: comment appréhender l’écotaxe, sa communication et sa « revente » auprès des clients.

    D’après les premiers participants « cet atelier plein de bon sens commercial, est basé sur les techniques de vente traditionnelles, qui ont fait leurs preuves. C’est un bon rappel des notions de base ».

    Sous la forme de mise en situation et de jeu de « question/réponses », les principales objections sont abordées.

    Pour compléter cette formation, la FNTR édite un guide interactif mis à jour régulièrement.

  • 26 jan.
     

    Un nouveau départ pour des voitures anciennes

    Pour la troisième année consécutive, l’un des plus prestigieux rallyes de voitures anciennes a fait escale au Havre. C’est par un petit matin pluvieux, de janvier 2013, que les concurents sont venus confier leurs petits bijoux à notre équipe d’experts en « empotage ». A destination de l’Inde cette fois ci, les conteneurs vont parcourir quelques milliers de kiomètres, avant d’ouvrir leurs portes et de laisser vrombir ces véhicules de rêve dans les rues de Mumbay…  Les 18 équipes engagées dans la course vont parcourir les routes indiennes en long, en large et en travers. Le petit plus: les concurents ne partent pas les mains vides et ont prévu de distribuer quelques petits cadeaux aux écoles et associations carritatives qu’ils croiseront sur leur chemin, mais chut… c’est encore secret.

  • 09 août.
     

    La taxe poids lourds: l’écologie comme alibi

    La taxe poids lourds sera effective le 21 juillet 2013 !

     Comment s’abriter derrière l’alibi écologique pour taxer une fois de plus le secteur du transport !

    Il s’agit d’un projet issu directement de la Loi ‘Grenelle Environnement’ qui consiste à imposer une « taxation écologique » qui concerne tous les véhicules de transport de marchandises de plus de 3.5 tonnes empruntant les 15.000 km de réseau routier national et départemental français taxé pour commencer …

    Le réseau taxé comprend d’une part les routes nationales, les autoroutes non concédées soit 10.000 km et d’autre part les axes départementaux pour les autres 5000 km.

    Vous pouvez découvrir sur internet la carte nationale du  réseau taxable :

    http://cartelie.application.developpement-durable.gouv.fr/cartelie/voir.do?carte=Bande_V5_ScanIGN&service=DGITM

    Tous les véhicules de plus de 3.5 tonnes, français comme étrangers, sont concernés.

     La taxe poids lourds concerne aussi bien les véhicules utilisés en transport public que pour le compte propre.

      La taxe poids lourds est perçue que le véhicule soit vide ou chargé.

    Les recettes seront affectées à l’Agence de Financement des Infrastructures de France (AFITF) et aux collectivités territoriales. Une partie des recettes de la taxe sera notamment investie dans le développement d’infrastructures et de projets prévus par le Grenelle Environnement, favorisant l’environnement et encourageant le développement durable.

    Sa mise en œuvre effective sur le réseau routier va démarrer officiellement le 21 Juillet 2013 sur l’ensemble du territoire national.          

    Tous les véhicules circulant sur le réseau taxable devront être équipés de badges. Le badge installé dans le véhicule sera donc un boîtier de géolocalisation qui permettra de savoir quel véhicule se trouve sur quelle route, à tout moment.

    Des systèmes de contrôle fixes ou mobiles, équipés de caméras de lecture des plaques d’immatriculation, permettront de vérifier que chaque véhicule est bien équipé d’un badge en état de fonctionnement, que les données du badge correspondent à la plaque d’immatriculation et de vérifier le nombre d’essieux. En cas d’infraction, le dispositif prévoit de localiser le véhicule contrevenant, et de saisir immédiatement les services des douanes.

    Son cout : 1,7 à 1,8 milliards d’euros !

    • 860 M€ de recettes pour l’État (versés à l’AFITF).
    • 200 M€ de recettes pour les collectivités locales.
    • 240 M€ à 340 M€ de frais de collecte.
    • 400 M€ d’effet report sur les autoroutes concédées. 

    L’impact économique pour nos entreprises est considérable : 

    Le niveau de la taxation par kilomètre pour les véhicules assujettis à la taxe varie selon la catégorie du véhicule, qui est définie par son nombre d’essieux, son poids total autorisé en charge, son poids total roulant autorisé et enfin sa classe d’émission.

    Le taux kilométrique moyen est estimé à 12 centimes d’euros du km et pouvant aller jusqu’à 20 centimes.

    La loi du 3 août 2009 acte le principe de la répercussion du coût de la taxe sur le BENEFICIAIRE DE LA CIRCULATION DE LA MARCHANDISE et d’autre part la majoration du coût du transport sur une base réelle ou forfaitaire (LFI 2009).  L’article 24 de la loi du 1er février 1995 modifié par la LFI 2009 dispose en effet que : « Le prix du transport est majoré de plein droit des taxes prévues aux articles 269 à 283 quater et 285 septies du code des Douanes supportées par l’entreprise pour la réalisation de l’opération de transport. La facture fait apparaître les charges supportées par l’entreprise de transport au titre de ces taxes.

     Vous l’aurez compris, dans un contexte économique particulièrement tendu et incertain c’est une atteinte de plus à la compétitivité de nos entreprises.

  • 03 juil.
     

    Trafic conteneur en hausse sur le port du Havre

    Le Syndicat des transitaires du Havre et des commissionnaires en douanes du Havre et de la région (STH) a tenu son assemblée générale ce 27 juin. L’occasion pour Jean-Louis Le Yondre, son président, de faire un point d’étape devant les acteurs de la place portuaire. 

    manutention de conteneur au Havre par Buffard logistique

    S’il reconnaît le monde de turbulences dans lequel évolue la profession au niveau nation et international, Jean-Louis Le Yondre, président du STH, se félicite avant tout du climat social local puisque aucun mouvement n’a eu lieu depuis un an, date de la mise en application de la réforme portuaire. Côté trafics, les résultats à mi-année sont jugés positifs : “Hormis l’activité liée au pétrole, en recul en raison des difficultés rencontrées sur le site de Grand Couronne, le trafic
    de conteneurs augmente de façon significative, tant à l’embarquement qu’au débarquement”.
    Cinq mois après son lancement officiel, le président n’a par ailleurs pas manqué d’évoquer Haropa et “l’alliance à définir” autour de l’axe Seine et de ses trois ports : “Personne n’a envie d’être le vassal de l’autre mais l’intelligence prévaudra”.
    “Tout pour être heureux !” Jean-Louis Le Yondre a tenu à rappeler l’importance économique de l’activité des transitaires et logisticiens du Havre : “Nos professions représentent 6.000 salariés répartis dans une centaine d’entreprises, traitant 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 3,250 milliards sont reversés à l’administration douanière”.
    Des résultats qualifiés de “performance économique non subventionnée” due notamment “à la qualité de nos salariés et de nos chefs d’entreprises”. Le président du STH a en outre souligné l’excellence informatique portée par la Soget “porteuse d’une technologie parmi les meilleures d’Europe”.  En conclusion, le président du STH a invité les acteurs de
    la place portuaire à rester concentrés  “…toutes nos actions doivent conduire à ramener des trafics vers Le Havre” afin que soient protégés l’emploi et les entreprises locales. En un mot et malgré la crise économique, “on a tout pour être heureux”. 

    extraits de l’article de Marie Héron/ l’Antenne du 2 Juillet 2012.

  • 06 jan.
     

    Ouvrons la voie !

    L’état a lancé le 03 octobre dernier un grand débat public sur la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN), chantier majeur du programme de développement de la façade maritime de la région capitale.

    La LNPN constitue une opportunité historique et prodigieuse de développement économique, portuaire et et industriel pour notre région. Elle représente la perspective d’y inverser définitivement la tendance démographique:

    • La LNPN mettra Paris à 1h15 du Havre et Rouen à 29 minutes de la Cité Océane, dans des conditions de fiabilité et de confort incomparables à celles offertes par la liaison actuelle.
    • La LNPN ouvrira des capacités supplémentaires pour le fret ferroviaire sur l’actuelle voie ferrée.

    Nous devons soutenir ce projet ferroviaire de toutes nos forces, en pesant sur le rapport que la commission particulière du débat public remettra à Réseau Ferré de france.

    Aussi, une participation active et massive des forces vives de la région du Havre à la prochaine réunion organisée par la commission du débat public aux Docks Café, le 10 janvier 2012 à 19h00, est absolument indispensable: Notre territoire doit montrer qu’IL VEUT LA LNPN et qu’il est prêt à franchir cette nouvelle étape de développement.

    Le Havre / Paris en 1h15 : Dites oui !

    Soutenez le projet de la ligne nouvelle Paris Normandie sur www.ouvronslavoie.com

  • 20 juin.
     

    2010 : Une année pas si mauvaise que çà!

    L’année 2009 était l’année des défaillances des entreprises du TRM en France. On ressentait une reprise ponctuée pendant l’année 2010, mais l’avenir nous parraissait incertain…

    Au vue des chiffres ci-dessous et d’un premier trimestre 2011 encourageant et  stable en terme d’activité, nous laisse penser que, le quatrième trimestre 2010 et l’année 2012 seront bons pour les transporteurs français.

     Le volume d’activité (en tonnes-kilomètres) réalisé par les véhicules de transport routier de marchandises immatriculés en France augmente de 4,9% en 2010, après deux replis consécutifs de 15,8% en 2009 et 5,9% en 2008 », rapporte le Commissariat général au développement durable – Service de l’observation et des statistiques (SOeS) dans Le « Chiffres & statistiques » n° 222 relatif aux transports routiers de marchandises en 2010 qui vient de paraître. On y apprend également que le transport effectué en 2010 pour compte d’autrui repart à la hausse avec +4,1%, après deux années consécutives de baisse (-17,3% en 2009 et -6,5% en 2008), ainsi que celui pour compte propre avec +9,3%. Par ailleurs, le transport national croît de 5,3% et s’améliore légèrement à l’international (+1,4%) après une chute de 25,8% en 2009. Concernant les secteurs d’activité, l’étude restitue « qu’en 2010, les principales marchandises contributrices à la hausse globale des tonnes-kilomètres sont les produits agricoles (pour 41%) et les marchandises groupées (pour 22%). Les transports de ces deux marchandises progressent respectivement de 14,4% et 5,7% ». Notons que le transport de courriers et colis, assuré en quasi-totalité pour compte d’autrui, est en recul de 9,3%.

    Source : Supply Chain Magazine : 06/2011

    Accrochons nous à la reprise.

    Ahmed Kaouachi

  • 19 avr.
     

    Pénurie or not pénurie?

    Comme vous le savez déjà,  le transport routier de marchandise français va mal. Avant les excuses étaient ; ce sont les transporteurs étrangers qui pratiquent des tarifs trop bas, hier, c’était la crise, aujourd’hui voilà qui pointe à l’horizon la pénurie de camions en France (qu’il soit français ou étranger), les commissionnaires routiers souffrent, les chargeurs profitent encore de tarifs marché trop bas, les groupements de transporteurs se concentrent sur des synergies plus forte pour faire face à leur problématique de gestion du personnel roulant et d’un parc de véhicules vieillissant. Car à ce jour, le patron d’une entreprise de transport hésite a investir dans de nouveaux camions.  La crise a sensiblement réduit le parc routier français, mais aussi européen. A ce jour les transporteurs Espagnoles sont moins présents sur nos routes, le marché allemand se porte bien et les transporteurs des pays limitrophes en profitent, mais sont moins présent en France pour caboter.

     Dans un avenir proche, que l’on soit commissionnaire ou transporteur, celui qui obtiendra des marchés transports , sera celui qui aura la solution de faisabilité, le prix passera en second plan (camion dispo au bon moment, au bon endroit, pour le bon produit transporté), c’est le « JUST IN TRUCK ».

  • 06 avr.
     

    Quand une Mini rencontre un conteneur…

    le 29 mars dernier, notre client Celtic Global Services, partenaire de l’association World Mini Raids nous a confié les opérations d’empotage de 6 Austin Mini à destination de Chicago – USA. Ces véhicules mythiques conduis par des passionnés participeront à un raid de trois semaines qui les emmènera jusqu’à Los Angeles en empruntant de grands tronçons de la non moins mythique « Route 66″. http://www.world-mini-raids.fr/fr/accueil

    Le périple les emmènera à travers les Etats Unis avec des escales à Monument Valley, Grand Canyon ou Las Vegas.

     Des opérations de manutention et de chargement sensibles que CGS nous a confiée connaissant notre savoir-faire en la matière. Encore une bonne opération pour les équipes BUFFARD Logistique.

    voir la vidéo du départ : http://www.youtube.com/watch?v=MDF1tVlrHPE

    Marc Bénard

  • 06 avr.
     

    ISTELI – LE CLIP VIDEO !!!

    L’ISTELI, l’Ecole Supérieure des Transports et de la Logistique que notre entreprise soutient activement en participant aux différentes phases de la vie des étudiants depuis leurs épreuves de sélection jusqu’à la validation de leurs titres professionnels en passant bien sûr par l’accueil de stagiaires a mis en ligne un clip vidéo présentant de manière dynamique et créative les différentes formations transport/logistique proposées.

    Un lien à suivre assurément : http://www.youtube.com/watch?v=brDkkT5kPAU&feature=mfu_in_order&list=UL

    Marc Bénard

  • 02 fév.
     

    Vous prendriez bien un peu de douceur…

    Nouvelle ligne de production, renouvellement de matériel ?
    Quoi qu’il en soit, ces machines, imposantes, venues (presque) tout droit par la route, d’Allemagne et dans nos entrepôts depuis quelques jours, ont de quoi faire saliver les plus gourmands quand on connait leurs fonctions.
    La première de celles-ci est de faire griller des cacahuètes, la seconde de les écraser, la suivante de les mélanger avec d’autres ingrédients.
    Le résultat final tient en un nom très connu de pâte à tartiner et autres sucreries prisées dans les ambassades….
    L’industriel, basé en Normandie, fera de nouveau appel à nos services pour les livraisons en fonction de ses besoins lors du montage final.

    F.Bachelet

  • 20 déc.
     

    En…quête de satisfaction

    A la recherche d’amélioration constante, Buffard Logistique a mené en 2010 une enquête de satisfaction auprès de ses clients. Ainsi, un questionnaire détaillé a été envoyé à plus de 100 clients qui, même s’ils n’ont pas tous répondu, ont tenu à s’exprimer de façon concrête et sincère (l’anonymat étant permis) sur les points positifs et négatifs de la société.
    C’est ainsi que l’équipe commerciale, renforcée cette année par l’arrivée de deux nouvelles personnes, a décidé de répondre aux attentes de la clientèle en se montrant plus présents, plus réactifs encore aux demandes et d’améliorer la communication et les remontées d’informations opérationnelles et commerciales vis-à-vis de ses mandants.
    2011 devrait donc être l’année des rencontres accrues, des suivis personnalisés; en clair, de l’implication commerciale que l’on est en droit d’attendre d’un prestataire de services à l’écoute de ses donneurs d’ordre existants et ou potentiels.

    Frank Bachelet

  • 20 déc.
     

    L’Info au coeur de l’entrepôt

    Il y a déjà quelques semaines  que les Havrais se sont habitués à ce nouveau venu de la presse gratuite.  Soit reçu directement dans leur boite aux lettres en ville haute,  soit à portée de mains sur les présentoirs devant les commerces en centre ville, ce nouvel hebdomadaire gratuit ne laisse pas indifférent.  En effet,  ce dernier est rempli de bons plans, d’idées neuves, de dernières informations, et d’actualité sur notre ville.
    Mais d’où vient-il ? Comment fleurit-il devant les vitrines ?
    Ne le cherchez pas en kiosque, ni à Rungis (pour les nouvelles fraiches…), il est tout simplement stocké au siège de notre société (parc d’activité de la chaussée de la moselle) où viennent le chercher régulièrement les distributeurs locaux. Son nom :  »Le Havre-Infos », tout simplement. http://www.lehavreinfos.fr/

    Frank Bachelet

  • 09 déc.
     

    Un excellent blog à fréquemment consulter

    Je conseille fortement de régulièrement se connecter au blog de Marc Migraine, adjoint au Maire du Havre et particulièrement à sa rubrique économique: http://www.auhavre.com/blog2/index.php?category/Mer-et-economie
    Les sujets abordés y sont très intéressants et l’échange de points de vue enrichissante.

  • 14 mar.
     

    Une prestation qui vaut des millions

    Il n’est pas rare pour BUFFARD de manutentionner et d’expédier avec fiabilité des marchandises de très grande valeur. Cette fois pourtant, cette performance a fait autant l’admiration de nos propres collaborateurs que de nos clients. En effet, il s’agissait d’expédier 19 voitures de collection vers la Chine où leurs propriétaires iraient les rejoindre pour participer à un rallye touristique exclusif.

    Passionnés de belles voitures et de voyages, ces aventuriers épicuriens sont aussi de grandes fortunes françaises et belges qui déclinent leur goût de la découverte sur tous les continents. Une fois sur place, ils offrent le spectacle d’une merveilleuse caravane au volant de petits bijoux qui écrivent l’histoire de l’automobile.

    Pour expédier cette marchandise hors norme, BUFFARD LOGISTIQUE a été choisie par un transitaire parisien spécialisé qui cherchait un partenaire de confi ance pour une opération sans égratignure. « Nous avons su rassurer notre client, et l’équipe chargée de mettre les voitures en boîtes - 10 conteneurs au total - a apporté un soin extrême à cette opération exceptionnelle. Un des véhicules coûtait plus d’un million d’euros ! Tout s’est évidemment très bien déroulé à la grande satisfaction de l’organisateur qui nous confi era l’acheminement retour vers Le Havre ». Un seul mot : bravo !